•  Soleil couchant (le 20/07/2011 à 20h53)




    SOLEIL COUCHANT




    Quand la douceur du soir sèche la sueur du jour
    Les ombres s’atténuent et doucement s’estompent
    La mer perd son bleu pour une teinte argent
    Et posément le ciel affaiblit ses lampes bleutées
    Au moment où l’on pense que la nuit va s’étendre
    Entre des nuages plats une lueur s’infiltre
    Elle agrippe son espace, repousse les noirceurs
    Crachant ses derniers feux en un éclat vengeur
    Chacune des minutes le spectacle évolue
    De jaune orangé le ciel soudain s’allume
    Des sillages sanglants empourprent l’horizon
    Bravant une dernière fois les ténèbres vaincues.
    Pourtant, dissimulé derrière la colline
    L’Astre éclatant projette ses ardeurs
    Son agonie s'allonge au-delà de son temps
    Pour redire que c’est lui le seul président.

    Juillet 2011

     


    votre commentaire