•   IMPERMANENCE

     

     

    IMPERMANENCE

     

     

     

    Si tu aimes une femme, un enfant, un humain

    Comme tu aimes ta maison, ta voiture ou ton chien

    Ou quelque autre chose à laquelle tu tiens

    Un jour de cet amour tu connaîtras la fin

     

    Car tout ce qui existe sur cette planète bleue

    Meurt un jour ou s’éloigne sans qu’on s’en rende compte

    Et transforme à l’instant ce qui brillait aux yeux

    En sujet de passage ou bien encore de honte

     

    Si ton cœur assoupi demande un autre émoi

    Sortir d’une léthargie de la mort avant l’heure

    Plus rien ne peut alors apporter de bonheur

    Dans son désert glacé il s’étonne du froid

     

    Car en ce monde pesant d’expérience divine

    L’amour ne s’obtient pas au travers d’un ailleurs

    Attachements humains, biens et pouvoirs s’abîment

    Abusant ton esprit ainsi qu’un pauvre leurre

     

    Si d’un instant de grâce une lumière survient

    Alors compréhension peut être arrivera

    Montrant l’unique objet que l’amour séduira

    Dont jamais force vive ne pourra prendre fin

     

    Ta Présence en l’Instant : Toi

     

    Tu comprendras alors tout ce qu’amour veut dire

    À ta source éternelle et dans la liberté

    Viendront boire en riant les âmes les plus belles

    Avide de la Lumière qui les fera s’aimer

     

    (juillet 2009)

     


    votre commentaire